La sophrologie

La Sophrologie

La sophrologie est un art de vivre

La sophrologie est philosophie qui vous accompagne tous les jours, sa pratique est conseillée pour tous les âges et couvre plusieurs champs d’applications :

  • GESTION DU STRESS
  • GESTION DE LA DOULEUR
  • GESTION DU SOMMEIL
  • GESTION DES ÉMOTIONS
  • ACCOMPAGNEMENT D’UN EXAMEN MÉDICAL
  • ACCOMPAGNEMENT D’UNE PATHOLOGIE
  • PRÉPARATION À UN ÉVÉNEMENT
  • CONFIANCE EN SOI
  • DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

Chaque sophrologue a ses propres spécialités

Origine de la Sophrologie


La sophrologie ne date pas d’hier, c’est une discipline qui a 60 ans. La sophrologie a été créée en 1960 par le professeur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre Colombien. Elle s’inspire de différents courants occidentaux comme le yoga, le bouddhisme et le zen. La sophrologie est une méthode qui comprend plusieurs techniques, elle est dirigée par la voix du sophrologue. Les séances s’effectuent debout ou assis, dans une tenue confortable, en pleine lumière et sont accessibles à tous. Cette pratique propose à la fois des exercices de respiration, des mouvements corporels simples, mais également des évocations mentales et des techniques de concentration. La sophrologie permet de valoriser les capacités positives que chacun possède en soi. Elle permet également à la personne de trouver de nouvelles ressources en elle-même, d’améliorer ses capacités d’adaptation face aux évènements de la vie, de renforcer la confiance en soi, afin d’atteindre un mieux-être global physique et mental. La sophrologie demande un entraînement régulier, afin de devenir autonome au quotidien. Cette discipline s’applique aux domaines médical, social, pédagogique, ainsi qu’aux secteurs sportif et artistique. Elle s’adresse avant tout aux personnes soucieuses de leur bien-être et de leur santé.

Les 3 principes de la Sophrologie

Principes de schéma corporel comme réalité vécue.


Il s’agit de vivre le corps tel qu’il est réellement (réalité vécue), non de le visualiser, l’imaginer ou de le fantasmer. Grâce à l’entraînement, à la répétition vivantielle, le schéma corporel se structure de façon toujours plus précise jusqu’à devenir « le moi corporel ». Tout naturellement l’image de soi s’améliore en même temps. La confiance en soi et l’estime de soi se renforcent.

Principe d’action positive


Toute action positive sur un élément de la conscience se répercute positivement sur le conscient tout entier. A noter qu’en sophrologie on ne traite pas directement le symptôme. On renforce tout ce qui est « positif »

Principe de réalité objective


Ce principe concerne le sophrologue, sa personnalité et son professionnalisme, il se doit de respecter ses limites et celles des personnes qui viennent le voir. Ce principe passe également par la mise entre parenthèse de nos préjugés en essayant de voir les évènements et les autres comme si c’était la première fois. Son entraînement régulier et son implication doivent permettre la cohérence entre son vécu, son adaptabilité et la pratique qu’il propose. Le sophrologue devra être congruent sophrologie pour un mieux-vivre au quotidien.